Sony Alpha 33/55 : pas de vidéo

Si vous voulez voir une société se faire souffrir au pire moment, regardez Sony. En 2009, ils nous répètent qu’ils ne lanceront la vidéo sur les reflex que quand le sujet sera parfaitement au point ; en 2010, le lancement des Alpha 33 (SLT-A33) et Alpha 55 (SLT-A55) est un événement avec la présence du miroir semi-transparent qui doit résoudre tous les problèmes. Et il faut dire que la prouesse technique fait détonation dans le ciel face à un public qui dont les attentes sont pourtant souvent déjà élevées.

Seulement, voilà le gros hic quelques semaines à peine après le lancement : le capteur surchauffe. On le sait, les capteurs photo-vidéo numériques chauffent quand ils sont utilisés en continu. Le design des capteurs utilisés pour la vidéo (donc plus ou moins en continu) doit en tenir compte en évitant de produire trop de chaleur (le moins possible !) Le design des appareils doit absolument tenir compte de ce point pour permettre d’évacuer au mieux le peu de chaleur produite inévitablement.

Sony a raté l’un de ces points, c’est sûr. Les SLT-A33 et SLT-A55 sont affectés d’une surchauffe qui, quand elle atteint un niveau inacceptable, oblige l’appareil à disjoncter (couper le capteur). Comme on le voit sur le tableau ci-contre (en anglais mais très compréhensible), dans le cas le pire (quand il fait chaud dehors, 40°C, et que la stabilisation d’images est enclenchée) cela va très vite : 3 ou 4 minutes seulement. Très court ! Sans doute incompatible avec l’usage de la fonction vidéo.

Donc, pas de vidéo l’été. Ou presque.

Pire, même si cela n’est pas confirmé par Sony aujourd’hui, il est bien possible qu’il existe une limitation similaire (mais plus lointaine ?) en ce qui concerne l’utilisation du mode LiveView (qui n’est jamais que de la vidéo à basse définition).

Les solutions ? Essayons de les imaginer :

  • Aucun changement de firmware ne changera la dissipation thermique du capteur.
  • Aucun changement de firmware ne facilitera la sortie de la chaleur vers l’extérieur.
  • Un changement de firmware pourrait retirer (plus ou moins) la protection thermique. Mais est-ce une solution que de risquer d’autres problèmes ? (vieillissement prématuré du capteur, bruit thermique inacceptable, etc.)
  • Modifier/remplacer le capteur (en supposant que Sony dispose d’un capteur meilleur ou corrigé) ? On parle d’une intervention majeure en SAV.
  • Si le problème est une mauvaise conception du boitier lui-même, c’est pire… Rien à faire.

Je vous laisse imaginer le dilemme de Sony. Je vous laisse imaginer pourquoi la communication va être très difficile la semaine prochaine…

En attendant, pour ceux qui me demandent s’il faut acheter un SLT-A55 et qui pensent que la fonction vidéo est importante dans ce choix, je dis : attendez. Pour ceux qui sont pressés, j’affirme que la vidéo sur Alpha 33 et Alpha 55 est pratiquement interdite par la situation actuelle. Le petit bruit que vous entendez est celui des concurrents (Nikon, Canon en tête) qui soufflent un peu (il faut dire que Sony leur a donné des sueurs froides et ils ont l’impression qu’ils vont avoir un peu plus d’espace que ce qu’ils avaient craint).

9 comments for “Sony Alpha 33/55 : pas de vidéo

    Comments are closed.